Quel bois utiliser dans son poêle ou insert ?

Rien de tel que de faire un bon feu dans son poêle pour se réchauffer lorsque la température extérieure n’est pas clémente. Profiter de la chaleur mais également de la vie qu’apporte cette jolie flamme dans notre intérieur est plus qu’agréable. De plus en plus de français sont d’ailleurs charmés par le chauffage au bois. Ses qualités écologiques et l’authenticité qu’il apporte en sont les principales raisons. Mais pour bien se chauffer et ne pas abîmer son poêle ou son insert, il faut faire attention à l’essence de bois utilisée. Toutes les essences n’ont pas les mêmes propriétés. Certaines sont même à proscrire.

Privilégiez le bois sec pour une belle flambée

Afin que le bois que vous utilisez dans votre poêle vous offre un confort de chauffe optimal, il est nécessaire qu’il soit bien sec. Il faut savoir qu’un bois trop humide ne se consume pas correctement. Il ne chauffe pas de manière satisfaisante et a pour effet d’encrasser les conduits de votre foyer.

Un bois est considéré comme sec entre 1 an et demi et 3 ans après sa coupe, à condition qu’il ait été stocké à l’abris. Son taux d’humidité sera alors passé en dessous des 20 %, le taux maximum recommandé pour un bon bois de chauffage. Pour vérifier qu’un bois est sec, prêtez attention à son poids. Un bois sec est plus léger qu’un bois humide. Son écorce se détache aussi plus facilement que sur un bois humide. La présence de fentes ou craquelures peut également être un indice.

Le séchage du bois

Directement après sa coupe, un bois détient un taux d’humidité de 40 à 50 %. Il est alors appelé « bois vert ». Entre 6 et 18 mois après avoir été coupé son taux d’humidité passe à environ 30-40%. En atteignant ce taux le bois sera nommé « bois demi-sec ». Pour que le bois soit sec, il faut qu’il atteigne un taux d’humidité compris en 15 et 20 %. Généralement cela arrive entre 18 mois et 3 ans après sa coupe.

Différents paramètres influent sur le temps de séchage du bois, tels que son type de coupe ou encore la manière dont il est stocké. Un bois fendu séchera plus vite qu’un bois laissé en rondin. De plus, plus le bois est coupé petit plus il séchera vite. Il vaut mieux privilégier les coupes en 50 cm qu’en 1 m par exemple, si l’on souhaite optimiser le temps de séchage.

Les meilleures essences de bois pour brûler dans une poêle

Toutes les essences de bois n’ont pas les mêmes propriétés. Elles ne brûlent pas de la même manière. Certaines font plus de braises que d’autres, certaines éclatent et peuvent être dangereuses, certaines offrent de plus belles flammes et d’autres performent par leur pouvoir calorifique. Ces paramètres dépendent de la catégorie du bois. Il en existe 4.

Les différentes catégories de bois de chauffage

Les essences de bois de chêne, orme, frêne, hêtre, charme et châtaignier sont considérés comme des bois feuillus durs. Ce sont ceux qui permettent le mieux de chauffer. Leur pouvoir calorifique est le plus élevé. Ils produisent beaucoup de braises en se consumant ce qui leur permet de mieux chauffer la maison. Les châtaigniers, pommiers, cerisiers, poiriers, cognassiers ainsi que tous les arbres fruitiers sont eux des arbres à bois mi-dur. Les bois tendres regroupent eux le peuplier, l’érable, le bouleau, le tilleul, l’aulne ou encore le saule.

Les bois tendres et mi-durs ont à peu près les mêmes pouvoirs calorifiques. Si vous souhaitez pouvoir admirer de belles flammes, il est conseillé d’utiliser ces types de bois et plus particulièrement le bouleau ou le bois d’arbres fruitiers.

Enfin il existe une dernière catégorie de bois : les résineux. Cette famille de bois regroupe, le pin maritime, le pin sylvestre, le sapin, le platane, l’épicéa.

Le bois résineux peut être utilisé en faible quantité dans votre poêle. Comme les bois tendres et mi-durs vous pouvez par exemple les utiliser en début de feu. Ces bois vous faciliteront l’allumage du feu dans votre poêle et feront de belles flammes. Utilisés ensuite des bois feuillus durs. Ils brûleront plus lentement et produiront de la chaleur sur la durée.

Nous vous conseillons d’éviter les bois tels que le châtaignier et le platane. Ils ont tendance à éclater et peuvent donc être dangereux.

Insert mural foyer et bois de chauffage

Pour conclure

Faites le choix d’essences de bois de chêne, de charme, d’hêtre, de frêne, de bouleau ou encore d’arbres fruitiers pour alimenter votre poêle. Veuillez à ce que le bois soit bien sec lorsque vous l’utilisez. Privilégier le bois issu de forêts éco-gérées et locales est aussi un critère à prendre en compte dans votre choix. Cela permet de participer, à son échelle, au développement durable de la planète.

Pour plus de renseignements prenez contact avec notre équipe experte en système de chauffage à Niort et Cognac. Nous vous proposons la vente de différents appareils de chauffe mais aussi de bois de chauffage ainsi que le stockage de vos combustibles.

Je veux en savoir plus

AQUAFEU MAINTIENT SES ENGAGEMENTS ​

SAV

Contactez Gwen au
  • Pour toute autre demande contactez Véronique au 
  • 06 36 15 74 91 et n’hésitez pas à laisser un message, nous vous recontacterons dans les plus brefs délais. (Numéros non surtaxés)

Service Drive

Afin de respecter les mesures sanitaires en vigueurs, nous vous demandons une fois sur notre parking, de vous adresser à notre bureau en respectant les consignes de sécurité, ensuite, de présenter votre véhicule devant l’entrée de l’entrepôt et d’ouvrir votre coffre. 

Nous vous remercions de faire preuve de la patience et de la courtoisie nécessaires au bon fonctionnement de l’opération. 

Le paiement s’effectuera principalement par carte bancaire pour les clients occasionnels et sous les conditions habituelles pour les clients disposant déjà d’un compte aquafeu.